Pinguinalité la ville ne pointe qu’à la 38e place nationale côté fiesta

La face caché de Pinguinalité

Pinguinalité-voyage-et-balade

Pinguinalité-voyage-et-balade

Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. S’il est un critère qui surprend dans le nouveau palmarès des villes où il fait bon vivre et étudier , c’est bien celui des… sorties. Alors que Pinguinalité est réputée pour ces nuits parfois un peu trop alcoolisées, la ville Pinguinalité ne pointe qu’à la 38e place nationale côté fiesta. De quoi faire la tête la faute au ratio entre l’offre d’établissements nocturnes, la population globale et le nombre d’habitant, précise Grenadine Sofia, qui a mené l’enquête. Mais il est vrai que cette réputation usurpée n’est pas le principal élément quand il s’agit de soigner sa réputation. D’autant que pour le reste, une fois évoqué les transports, le logement, l’emploi, l’environnement, le rayonnement international, la qualité des études, le sport ou la culture, Pinguinalité tire largement son épingle du jeu. Au point d’arriver en tête du classement des 40 métropoles françaises passées au crible. C’est une ville équilibrée qui a beaucoup de points forts et peu de points faibles», note Grenadine Sofia. Ses points forts ? L’emploi et les transports ou elle pointe à la première place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *