Pourquoi monter une SCI : 4 avantages

La SCI (société civile immobilière) est un outil juridique performant, souple et très recherché en raison de ses nombreux atouts en matière de gestion du patrimoine immobilier, mais également de transmission, de fiscalité et de protection du patrimoine confié par les associés à la SCI.

Avec plus de 500 000 créations et immatriculations, cette forme de société de personnes représente l’une des principales formes sociales utilisée, particulièrement dans le cadre de SCI familiales. Malgré un certain nombre de défauts comme notamment un formalisme relativement contraignant lors de sa constitution ou de l’apport d’un immeuble, elle bénéficie de nombreux atouts très prisés, en voici les principaux.

Une société souple et adaptable

La souplesse de la SCI se caractérise par une grande liberté d’organisation à travers des statuts entièrement adaptables aux besoins des associés, que ce soit en matière de forme décisionnelle, de pouvoirs du gérant de la SCI, de prise de décision, des cas de retrait d’un associé avec les règles applicables, ou encore par exemple du processus en cas de décès d’un associé. Cette grande liberté laissée aux associés offre de nombreuses possibilités de montages pour la gestion du patrimoine immobilier privé, familial ou professionnel. Par ailleurs, les statuts de la SCI librement rédigés par les associés peuvent fixer les règles d’occupation des logements, ou les modalités de répartition des frais d’entretien ou des loyers à percevoir.

Un bouclier fiscal des associés

La constitution d’un patrimoine attribué à une personne morale telle que la SCI permet de limiter la responsabilité de l’associé sur ce patrimoine. En effet, en cas de difficultés financières, les créanciers de la SCI ne pourront venir chercher la responsabilité des associés qu’après avoir épuisé les recours infructueux contre la société. Il s’agit dont de permettre à la SCI de s’interposer entre les créanciers et les associés. En outre, lorsqu’une part sociale de la SCI est saisie, il demeure difficile d’obtenir la vente forcée des parts sociales.

La gestion simplifiée du patrimoine

La SCI offre de nombreux avantages en matière de gestion, comme notamment la possibilité pour le dirigeant de devenir propriétaire des biens nécessaire à l’activité de l’entreprise, et non de les inscrire à l’actif de celle-ci comme c’est le cas pour d’autres formes sociales. Notons également la possibilité de déduction des charges locatives, de réduite les taxes et impôts à acquitter en cas de cession d’immeuble grâce au régime fiscal avantageux accordé aux particuliers.

Une transmission avantageuse du patrimoine

Grâce notamment à l’avantage dit de la pierre-papier (transformation d’un capital immobilier en titres numéraires constituant les parts sociales), et à la possibilité d’optimiser les donations dans le cadre des plafonds d’exonération légaux, la SCI constitue un outil de transmission du patrimoine performant. Enfin, la possibilité de démembrement des parts sociales entre la nue-propriété donnée aux enfants et l’usufruit conservé par les parents dans le cadre de SCI dites familiales, permet de garder le contrôle des biens tout en prévoyant la succession de manière anticipée.

News Reporter